Accueil » Actualités » Réalisation d’une étude sur Solidarco : un exemple abouti d’ « AST » ?

Réalisation d’une étude sur Solidarco : un exemple abouti d’ « AST » ?

À l’occasion d’un atelier de deux jours « Following The Flows –  Transnational Approaches to Intangible Transfers » organisé, les 19 et 20 septembre 2014, à l’Université de Princeton (USA), le modèle d’« Assurance de Santé Transnationale » ou « AST » a été présenté par le Professeur Jean-Michel LAFLEUR de l’Université de Liège (Belgique) et l’étudiant Olivier LIZIN diplômé en Sociologie de l’Université de Liège (Belgique). En effet, l’AST est un dispositif innovant se situant au carrefour de différentes stratégies permettant de répondre à distance aux soins de santé, à savoir la mobilité, l’Assurance médicale (pays de résidence), les remises et  les politiques de santé pour la diaspora (pays d’origine).

Notre assurance santé solidaire, Solidarco, a été évoquée comme un exemple abouti d’AST, l’unique en Belgique, permettant de diminuer la « pression » que font peser les proches restés en République Démocratique du Congo sur les membres de la diaspora congolaise ainsi que d’améliorer l’accès aux soins de santé.

Afin d’illustrer les avantages de Solidarco, des témoignages de bénéficiaires ont été cités :

  • « On a accès aux soins de manière facile et rapide, auparavant il fallait attendre le transfert, ce qui pouvait prendre une à deux semaines » ;
  • « Avant, on appelait pour avoir de l’argent. On a plus peur de la maladie. Depuis qu’on est assuré, on est fort ».

Dans cette perspective, deux potentialités majeures ont été identifiées pour les AST, en général et pour Solidarco, en particulier :

  • La possibilité de devenir un véritable acteur transnational au service de la diaspora ;
  • La capacité à devenir/s’associer à des assurances locales permettant une couverture de santé accessible économiquement aux personnes n’ayant pas de famille vivant à l’étranger.

À noter que Solidarco a connu un développement récent lui permettant de dépasser sa dimension exclusivement « Nord – Sud ». En effet, des personnes vivant à Kinshasa voire des entreprises qui y sont implantées peuvent, désormais, directement souscrire à Solidarco-RDC et ce, sans passer par un relais « Nord ».

Pour en savoir plus :