Accueil » Questions les plus fréquentes » Sur base de quels critères avez-vous choisi vos centres de soins ?

Sur base de quels critères avez-vous choisi vos centres de soins ?

Après une évaluation qualitative des différentes offres de soins (tant publiques que privées) disponibles à Kinshasa, Solidarco a décidé de nouer une convention avec le Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM), acteur privé de type confessionnel présentant de nombreux avantages.

Détails sur la sélection du prestataires de soins

Une étude de faisabilité comme prémisse indispensable

Avant le lancement de tout dispositif d’assurance-maladie ou de mutuelle de santé, une étude de faisabilité est menée. À l’occasion de cette étude,

  • Les habitudes de fréquentation de la population sont évaluées ;
  • Et, sachant que certains habitants se rendent dans des formations sanitaires par « affinité » ou par « automatisme », des entretiens sont menés avec plusieurs prestataires de soins afin d’évaluer le rapport « qualité/coût » des soins.

Un prestataire assurant des soins de qualité, accessibles financièrement et géographiquement

Au regard de cette double analyse, le Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM) est apparu comme offrant le meilleur rapport « qualité/coût » des soins tout en étant en adéquation avec les niveaux de revenus et les habitudes de fréquentation.

De surcroît, le BDOM s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique nationale de santé promue par le gouvernement de la République Démocratique du Congo et ce, pour deux raisons :

  • En premier, le BDOM pratique une tarification forfaitaire des soins de santé. Chaque épisode de maladie, quels que soient la composition et le nombre des actes qu’il contient, est facturé au même coût. Par exemple, pour une malaria, le nombre de jour compris dans l’épisode est de 5. Dans ce délai, si le patient a pris un médicament et qu’il ne se sent pas bien, il peut se rendre, à nouveau, au centre de santé et n’aura plus rien à payer.
  • En second, par son réseau diversifié, le BDOM respecte le principe de l’échelonnement de l’accès aux soins, assurant une continuité entre les centres de santé comme première ligne, les centres hospitaliers et l’Hôpital Général de Référence.

Par ailleurs, toutes les études de faisabilité menées à Kinshasa par le programme du Bureau International du Travail (« BIT/STEP ») ont toujours abouti à identifier ce prestataire comme l’un des meilleurs en terme de rapport « qualité/coût » des soins de même que de couverture territoriale. Cette évaluation positive conforte encore les raisons, évoquées ci-dessus, qui ont motivé la signature de la convention entre Solidarco et le BDOM.

Monitoring permanent

Enfin, dans un souci constant d’amélioration de la qualité des soins, une vaste enquête vient d’être lancée, par l’équipe de Solidarco-RDC, dans les formations sanitaires du prestataire de soins conventionné. Des critères tels que le temps d’attente,… sont examinés. Des témoignages des bénéficiaires vont également être recueillis. Dès la finalisation de l’enquête et de l’analyse des résultats, une synthèse sera publiée sur le site web de Solidarco.

Pour en savoir plus :